Technologie

Quand le coronavirus sème la panique dans le monde de la Tech


Rien ne va plus dans le monde merveilleux de la Tech. Alors que la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine s’éternise, le coronavirus vient mettre son grain de sel. D’abord en gâchant la fête au MWC 2020, plus grand salon au monde dédié à la téléphonie mobile, qui voit la liste de ses participants diminuer à mesure que l’événement approche.

Dans le même temps, les mesures de sécurité et de confinement prises par le gouvernement chinois commencent à peser sur la productivité des usines. Depuis décembre, on constate même un effet domino menaçant la chaîne logistique et les ventes des plus grand fabricants mondiaux.

MWC 2020 : certains constructeurs asiatiques se retirent

Depuis le début de la semaine, plusieurs grands constructeurs ont annoncé leur retrait (total ou partiel) du salon de Barcelone. LG opte pour la solution radicale. Dans un communiqué de presse publié le 5 février, l’entreprise déclare :

Compte tenu de la sécurité de ses employés, partenaires et clients, LG a décidé de se retirer de l’exposition et de la participation au MWC 2020 plus tard ce mois-ci à Barcelone.

Pour compenser cette absence, le sud-coréen répartira les présentations de ses produits tout au long de l’année 2020.

Le même jour, ZTE annonçait lui aussi son retrait partiel du salon. S’il annule ses conférences, le chinois ne retire pas ses stands et confirme la présence de ses représentants. Néanmoins, ces derniers atterriront sur les terres espagnoles avec deux semaines d’avance (temps d’incubation du coronavirus) et seront placés en quarantaine. Même sort pour les 4000 émissaires de Huawei. Principal sponsor du MWC, le géant chinois ne peut pas se permettre d’annuler sa participation.

Enfin, Asus rallonge la liste d’absents. Dennis Hsieh, patron d’Asus Iberica, a annoncé au site espagnol Cronica Global que la marque ne tiendrait aucune conférence et n’installerait aucun stand. Officiellement, ce retrait n’est pas en lien direct avec le coronavirus. L’entreprise taïwanaise explique qu’elle n’a aucun nouveau smartphone à présenter. Et ajoute que n’est pas la première fois qu’elle ne participe pas au salon. Dennis Hsieh explique :

Pendant le CES 2020 nous avons lancé plusieurs nouveaux produits et nous lancerons des nouveautés très intéressantes dans la division mobile, mais plus tard.

Pour contenir l’effet domino, la GSMA (organisatrice du salon) met en place de nouvelles mesures sanitaires. Les visiteurs disposeront de masques et de distributeurs d’alcool en libre service, les allées seront nettoyées de manière plus intensive et les équipes médicales verront leur effectif augmenter.

Mise à jour 7 février :

Au tour d’Ericsson d’annoncer son retrait du MWC.

Ericsson withdraws from MWC Barcelona 2020

· Ericsson’s responsibility for the health and safety of employees, customers and other

news.cision.com

La Chine, berceau des usines Tech

Si les géants de la Tech s’inquiètent, c’est que la Chine est devenue le berceau de la production. Les usines chinoises produisent « 70% des smartphones de la planète et 55% des écrans des téléviseurs » rappelle Les Echos. BOE par exemple est devenu leader mondial des fabrications d’écran, place auparavant trustée par LG et Samsung. Foxconn ou TSMC assurent la production et l’assemblage de l’iPhone.

Or, un grand nombre de ces usines géantes se situent dans les régions touchées par le coronavirus. Wuhan (épicentre de l’épidémie) est le siège de YOFC, un géant de la fibre optique. Dans cette même province on trouve deux géants des mémoires flash (5% de la production mondiale). Mais le secteur le plus touché reste celui des écrans. Les principaux fabricants ont élu domicile dans la région de Wuhan qui pèse pour un tiers de la production de dalles OLED. Enfin, des géants comme Huawei ou DJI ont élu domicile dans la province de Guangdong, troisième région la plus touchée par le virus.

Déjà des prévisions de ventes en baisse

Les mesures de quarantaine prises par le gouvernement ralentissent donc la production dans la plupart des usines. Si certains acteurs (Huawei, Samsung, SK Hynix, LG Display) assurent que les lignes tournent à plein régime, d’autres (Foxconn, TSMC, BOE) reconnaissent que des pénuries de composants commencent à peser sur leur activité. Un gros fabricant chinois de smartphones explique aux Echos :

A Pékin, notre usine est fermée jusqu’au 9 février, mais nous restons optimistes. Nos stocks sont sains, nos boutiques restent ouvertes et les fournisseurs vont fournir en priorité aux grands fabricants, ce qui nous met relativement à l’abri.

Rassurer. Voilà le mot d’ordre dans l’industrie mondiale de la Tech alors que 2020 s’annonce comme une excellente année dans tous les secteurs (TV, smartphones, ordinateurs). Reste que certains analystes ont déjà revu leurs prévisions annuelles. Selon Strategy Analytics, les ventes de smartphones dans le monde vont baisser de 2% en 2020 par rapport aux estimations antérieures. Et ce n’est que le début.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *